ENTRETIEN DE MATÉRIEL (2 ème partie)

 

Passons maintenant sur la partie haute du corps.

Pour le gilet de pêche

Un bon tri dans la veste s’impose en fin de saison et un petit tour au lavage ne peut que lui faire du bien, sur le même principe que les waders. Si vous avez un gilet déperlant, utilisez le même produit que pour les waders.

Vider vos poches de leurs petits matériels ainsi que des différentes boîtes à mouches.

veste-de-peche

 

Un petit truc pour ne pas perdre vos boîtes à mouches, n’hésitez pas à les attacher. Le téléphone pareil, j’utilise un cordon spiral pour le sécuriser. En plus de la coque étanche, comme un téléphone ne flotte pas, cela me l’a déjà sauvé 2 fois.

Je passe sur les vestes de pluie qui vont subir le même traitement que le gilet de pêche.

Un conseil pour le lavage vérifiez vos étiquettes d’indication de température et de cycle.

En général le lavage à 30° sur cycle lavage à la main, est une solution raisonnable. Utilisez de préférence des produits écologiques genre noix de lavage ou des produits spécifiques.

Maintenant remontons au niveau de la canne

Pour les cannes le nettoyage commence par un coup de produit sur le blank, j’utilise une eau nettoyante sans rinçage pour bébé. Ce produit ne fait pas de dommage au vernis et permet d’enlever les saletés et de nettoyer les anneaux, la poignée de la canne.

entretien-canne-a-mouche

Concernant la pêche au lancer, je vide les moulinets du fil de pêche quand il est usé ou terne.

Profitez que vos moulinets soient vides pour vérifier leurs rotations, les nettoyer un coup (j’utilise aussi l’eau nettoyante pour bébé) surtout le haut de la bobine et au besoin graisser les roulements chose assez rare.

nettoyage-bobine-peche entretetien-moulinet-lancer

 

Pour la pêche à la mouche, je transfert mes soies sur un dévidoir avec un bon diamètre. J’utilise une bobine de câble électrique que j’ai récupéré dans un magasin de bricolage, en même temps entre les soies pour mes prestations et mon utilisation personnel, je possède une douzaine de soies. Avec cette bobine que j’ai améliorée, cela me permet de toutes les stocker au même endroit. Je les laisse stocker dessus pendant l’hiver ce qui permets à mes soies de se détendre et ainsi perdre la mémoire.

Si vous ne possédez pas plus de 3 soies, je vous conseille de les stocker sur une jante de vélo de type jante de VTT. Les jantes de VTT sont plus larges et vous pouvez en mettre plusieurs dessus. Pour en récupérer à moindre frais, passez au magasin de vélo le plus proche et demander lui une jante voilée ou avec des rayons cassés (évitez les jantes carrées) …. Cela le débarrasse et vous vous limitez les frais, il faut passer le voir régulièrement ou laisser vos coordonnées.

Je profite de ce transfert pour les nettoyer un bon coup, soit avec un produit spécifique du commerce ou soit avec un produit vaisselle (j’ai trouvé cette astuce sur le site AIRFLO http://www.airflofishing.com/airflo_fly_line_care.cfm en anglais dans le texte) et franchement la deuxième solution fonctionne très bien et permet de ne pas modifier la vitesse de plongée pour les soies types intermédiaire et plongeante.

 

Pour les soies flottantes après lavage et séchage, il faudra leurs passer un coup de produit type « line-slick » de chez SNOWBEE (ça tombe bien le produit est fourni avec la soie quand on en achète une chez eux) ou type line speed de chez RIO ou autres marques. Vous avez le choix et même presque trop.

Je vérifie en même temps l’état de mes soies, si elles n’ont pas d’entailles ou d’usures prématurées. Ce sont des choses qui peuvent arriver à force de traîner sur le sol quand on fouette, les soies ont toujours tendance à se raccrocher au moindre bout d’herbe qui traîne. Profitez-en aussi pour vérifier votre bas de ligne, au moindre doute si le nylon c’est modifié, semble avoir pris un coup ou qu’un nœud « de vent » est apparu, changez-le !!!

Et pour terminer, finissons avec les mouches ou les leurres ou autres hameçons. Faites le tri dans vos boîtes, vérifiez vos hameçons. Tous les hameçons émoussés ou légèrement rouillés : poubelle. Cela ne vaut pas le coup de perdre le poisson d’une vie, pour un hameçon en mauvais état.

Si vous êtes arrivés en bas de cet article, merci d’avoir pris le temps de me lire.

En espérant qu’il vous aura plu et apporté quelques informations.

A bientôt pour un futur article.